Animées d’une même passion pour la musique de chambre, les musiciennes du Trio Sōra, amies de longue date du Conservatoire de Paris (CNSMDP), se sont lancées avec énergie et enthousiasme dans l’envolée de leur carrière. Un élan fidèle à la signification du prénom amérindien Sōra : « oiseau qui chante en prenant son envol ». Le Trio Sōra se distingue par une incroyable osmose sur scène entre les trois musiciennes et une rare sensibilité musicale, influencée par la diversité des héritages culturels de chacune – Lettonie, Italie, Pays Basque, France.

Vainqueur en avril 2017 du concours Parkhouse Award à Londres, le trio Sōra est également Lauréat HSBC de l’Académie d’Aix, et a remporté plusieurs concours internationaux obtenant quatre premiers prix et deux prix spéciaux en France et à l’étranger. Invité des grandes scènes comme le festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence où il partage la scène en quatuor avec Tabea Zimmerman,  la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, la Philharmonie de Paris et le Théâtre des Bouffes du Nord, le Trio Sōra se produit également à l’étranger notamment en Angleterre au Wigmore Hall, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Finlande, en Suisse et en Lettonie.

Le Trio Sōra est en résidence à ProQuartet-CEMC, à la Fondation Singer-Polignac, et fait également parti des ensembles de l’European Chamber Music Academy (ECMA).

Soucieux de continuer à se perfectionner, le Trio Sōra travaille avec Mathieu Herzog et dans plusieurs institutions comme la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès du Quatuor Artemis, et le CNSMDP avec Claire Désert.

Les musiciennes ont pu bénéficier des conseils de grands maîtres tels que Menahem Pressler, le Quatuor Ebène, le Quatuor Danel, Gary Hoffman, Eberhard Feltz, Valentin Erben, …

Le Trio Sōra est lauréat de la Fondation Safran pour la Musique, boursier Baillet-Latour à la Chapelle Musicale Reine Elizabeth,  et est également soutenu par l’Adami, la Fondation Meyer et la Ville de Saint-Denis. La violoniste Magdalena Geka joue un violon Camillus Camilli 1737 généreusement prêté par la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Magdalēna Geka

Magdalēna Geka (1992, Lettonie) est lauréate de nombreux concours internationaux et a été nommée au Grand prix de la musique de Lettonie 2014 en tant que jeune artiste de l’année. Elle a eu l’occasion de se produire avec des orchestres tels que le Hamburger Symphoniker, l’Orchestre symphonique de Chernihiv (Ukraine) ou l’Orchestre National Symphonique de Lettonie.

Passionnée par la musique de chambre, Magdalēna Geka a joué au sein de la Kremerata Baltica et a été invitée à plusieurs festivals prestigieux comme le Festival de Musique de Chambre de Kuhmo (Finlande), Musique de Chambre à Giverny ou Open Strings Chamber Music Fest (Danemark). Elle a créé en 2014 dans sa ville natale le Festival des Jeunes Musiciens de Chambre de Lettonie qui réunit de jeunes musiciens lettons, étudiants à l’étranger. Également très concernée par la musique d’aujourd’hui, elle travaille régulièrement avec des compositeurs et a fait une vingtaine de créations pour violon solo, avec électronique ou en musique de chambre.

Pauline Chenais

Passionnée par la musique dès son plus jeune âge, Pauline a commencé le piano à 3 ans. Après avoir étudié dans sa ville natale de Tours et remporté plusieurs prix aux concours internationaux de Brest, Lagny-sur-Marne et Flame, elle intègre en 2011 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Denis Pascal où elle y a récemment obtenu son Master de Piano. Elle part entre-temps se perfectionner un an dans la classe de Jacques Rouvier au Mozarteum de Salzbourg.

Pauline a pu se produire dans différents festivals de jeunes talents à Paris, Tours, Chartres, Seuilly ainsi qu’au Centre d’Arts d’Orford au Canada, au Kammermusik Festival de Salzbourg ainsi qu’au prestigieux City of London Festival. Elle a été invitée à se produire sous la baguette de Simon Proust avec l’ensemble Cartésixte pour jouer le concerto de Schumann.

Elle a bénéficié des conseils de Clemens Hagen (Quatuor Hagen), Rainer Schmidt (Quatuor Hagen), Zlata Chochieva ou encore Romano Pallottini.

Angèle Legasa

Diplômée du Master au CNSMD de Paris dans la classe de Jérôme Pernoo, Angèle Legasa a également étudié dans la classe de Peter Bruns à la Hochschule Felix Mendelssohn Bartholdy de Leipzig (Allemagne). Elle est lauréate du 1er Prix du concours FLAME (Paris), 2nd Prix Vatelot/Rampal (Paris), et a été demi-finaliste des concours internationaux Brahms (Autriche) et Lutoslawski (Pologne).

Musicienne éclectique, Angèle est titulaire à la fois d’une Licence (DNSPM) de Violoncelle et de Musique de Chambre, et aime se produire autant en soliste (Festival du violoncelle de Beauvais, Paris, Auvergne, Normandie…) qu’en musique de chambre (lors du prestigieux Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, ou Les vacances de Monsieur Haydn avec Jérôme Pernoo, Festival des Voûtes Célestes avec François Salques…) et en orchestre (Orchestre d’Auvergne, Orchestre National de Lille, Orchestre Sostenuto, Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe, Orchestre Pau Pays de Bearn…).

Angèle Legasa a eu l’occasion de travailler avec les plus grands maîtres tels que Gary Hoffman, Matthieu Lejeune, Philippe Muller, Roland Pidoux, Xavier Phillips…